A 98 ans le plus vieux champion olympique français, enfin décoré de la légion d’honneur 
A 98 ans le plus vieux champion olympique français, enfin décoré de la légion d’honneur 

A 98 ans le plus vieux champion olympique français, enfin décoré de la légion d’honneur 

Publié le 27 avril 2022
Par Luana Leeman

74 ans après sa médaille olympique, Charles Coste, ancien cycliste de 98 ans, a reçu mercredi 13 avril, les insignes de chevalier de la légion d’honneur. La cérémonie s’est déroulée au sein du siège symbolique des prochains jeux de Paris 2024.  

Une vague d’émotion remplit le hall du siège des Jeux olympiques de 2024 lorsque Charles Coste, le plus vieux médaillé olympique français, progresse dans la salle de la cérémonie pour recevoir son titre tant attendu ! 

C’est le président de Paris 2024, Tony Estanguet qui l’accueille chaleureusement, avant d’échanger avec lui durant de longues minutes. Leur poignée de main est ferme mais pleine d’affection. 

Je me sens comme l’un de vos héritiers !

Tony Estanguet

Le cycliste médaillé d’or aux JO de Londres de 1948 en poursuite par équipes, laisse apparaître un large sourire à la vue du nombre de personnes déjà présentes dans la salle. 

Alors qu’il admire la grandeur du hall, le président Estanguet prend Charles Coste par le bras pour lui faire visiter les lieux et lui en présenter les objectifs.

 « Vous incarnez le sport français et l’amour de l’olympisme ! »

Les mots de Tony Estanguet résonnent dans l’assemblée, toute la famille du champion est présente, sa femme, ses enfants, ses amis. Tous, sont venus assister à ce moment si important, arrivé pourtant si tard. 

Charles Coste n’avait encore jamais reçu de décoration : la légion d’honneur ne devient systématique qu’en 1952 pour les athlètes médaillés olympiques. Il était donc jusqu’alors passé entre les mailles du filet !

Sur scène, le lien entre les deux hommes est émouvant, « je me sens comme l’un de vos hériter » s’exclame Estanguet. Charles Coste, lui, est assis aux côtés des drapeaux français et olympique. Devant lui se trouve la Légion d’honneur. 

Fier et ému, Charles Coste balaie l’assemblée des yeux. Toutes les caméras sont braquées sur lui. Il écoute attentivement l’éloge qui lui est adressé et pose son regard sur sa femme au premier rang. Un instant plus tard, toutes les personnes de l’assemblée se lèvent quand retentit haut et fort, la Marseillaise. Un réel honneur pour l’ancien cycliste qui en avait été privé en 1948  alors que les Anglais disaient avoir perdu le disque. 

Charles Coste et la photo de ses coéquipiers sur la première marche du podium en 1948.

La Légion d’honneur tout juste déposée sur sa veste par Tony Estanguet, Charles Coste, appuyé sur sa canne, se tient droit aux côtés du président du comité des JO jusqu’aux dernières notes de l’hymne nationale français. 

Un tonnerre d’applaudissements gronde dans l’assemblée. Charles Coste se déplace à son tour vers le micro et sort des notes de sa veste. Les spectateurs peinent à entendre les premiers mots de la voix émue du champion. Il dédie sa légion d’honneur à ses anciens coéquipiers, Serge Blusson, Pierre Adam et Fernand Decanali, en hommage aux « quatre copains bien soudés » qu’ils étaient, selon ses propres mots. 

Le trop-plein d’émotion fait perdre le fil du discours du nouveau chevalier de la légion d’honneur qui finit par remercier chaque personne présente ce jour. Ses derniers mots sont dédiés aux JO de Paris qui seront, selon lui, « formidables » et qui sont « une chance unique pour la France. » Avant de réaliser son selfie traditionnel, Tony Estanguet annonce que l’ancien sportif olympique sera l’invité d’honneur de Paris 2024.  

Ainsi, Charles Coste entre pour la deuxième fois dans la légende du sport français ! 

Un commentaire

Répondre à John Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.