La Poly Glu : un remède miracle pour l’accès à l’eau potable !
La Poly Glu : un remède miracle pour l’accès à l’eau potable !

La Poly Glu : un remède miracle pour l’accès à l’eau potable !

Par Pascale E
Publié le 13 avril 2022

L’invention d’un ingénieur japonais, la poly glu, pourrait améliorer l’accès à l’eau potable dans les pays émergents.

L’un des principaux défis des pays émergents est l’accès à l’eau de manière générale et à l’eau potable en particulier. Selon le rapport de l’OMS et de l’UNICEF sur les progrès d’assainissement et d’alimentation en eau publié en 2017, 11 % de la population mondiale, soit 844 millions d’individus, n’ont pas accès à l’eau potable.

L’eau souillée étant le vecteur principal des maladies les plus létales dans le monde, il s’agit d’un enjeu majeur tant en Afrique qu’en Amérique du Sud ou en Asie. Cependant, les choses ont déjà commencé à changer, grâce à un ingénieur japonais Kanetoshi Oda. Habitant à Kobe lors du grand tremblement de terre de 1995, il a réalisé à quel point les humains dépendent de l’eau. Il a alors consacré ses recherches à trouver un moyen simple, efficace et peu onéreux de transformer de l’eau impropre à la consommation en eau claire et potable. Quelques années plus tard, les résultats sont à la hauteur de ses espérances : il vient d’inventer la Poly Glu !

Cette poudre sépare les particules polluantes de l’eau laissant sur le dessus une eau limpide et bien évidemment potable.

«Notre technologie a créé de nouvelles opportunités commerciales pour les populations. Les femmes gagnent de l’argent en vendant notre agent purifiant, et les hommes complètent ces revenus en livrant l’eau purifiée.» 

Se présentant sous forme d’une poudre à mélanger dans l’eau insalubre, la Poly Glu transforme une eau marron et saumâtre en une eau claire et buvable, tellement rapidement que cela tient presque du miracle ! Cette poudre, grâce à un composant gluant contenu dans les haricots de soja fermentés (très présents dans la cuisine japonaise), sépare les particules polluantes de l’eau qui se déposent au fond du récipient, laissant sur le dessus une eau limpide et bien évidemment potable, éliminant plus de 99,9 % des bactéries présentes.

C’est presque trop beau pour être vrai, direz-vous… mais ce n’est pas la seule performance de cette invention ! Un autre avantage, et non des moindres, est qu’il n’en faut qu’1 g pour traiter de 1 à 5 l d’eau. Rajoutez à cela son faible coût, de l’ordre de 35 €/kg, ce qui ramène le prix du traitement de 5 l d’eau à environ 0,035 € !

Mais les bienfaits de cette trouvaille ne s’arrêtent pas là ! La Poly Glu est aussi génératrice d’emplois dans au moins 15 pays qui l’utilisent comme le Bangladesh, le Mexique ou la Somalie. En effet, une vidéo de présentation du produit précise : sûr et écologique, ce traitement de l’eau est promu par l’ONU qui vient ainsi en aide à une population de plus en plus large.

Monsieur  Kanetoshi Oda est considéré comme un héros dans de nombreux villages de par le monde, où il boit à chaque fois le premier verre d’eau propre produit par son invention !

Pascale E.

3 commentaires

  1. Planchard Régis

    Bonjour
    L’utilisation de cette poly glu par les pays qui n’avaient pas de solution est déjà une énorme avancée technologique et sanitaire
    Pourquoi ne pas utiliser cette technique dans les pays riche pour remplacer les stations de traitement energivore et complexes ?

Répondre à Veber Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.