Les « Mini Sauveteurs », le projet qui apprend aux enfants à sauver des vies !
Les « Mini Sauveteurs », le projet qui apprend aux enfants à sauver des vies !

Les « Mini Sauveteurs », le projet qui apprend aux enfants à sauver des vies !

Pour la 4ème édition de l’opération, les « mini sauveteurs », la MACIF et les Sauveteurs en Mer s’implantent dans le nord et l’ouest de la France, pour sensibiliser les plus jeunes aux gestes de premiers secours.

C’est à Wimereux dans le Pas-de-Calais que débute la première journée de prévention des risques de bord de mer organisée par la MACIF et la Société Nationale des Sauveteurs en Mer. Du 13 au 28 juillet, ils sillonneront le nord et la côte ouest française à la rencontre d’enfants curieux et motivés, âgés de 5 à 12 ans. 

Reconnaissables à leur t-shirt orange fluo, les sauveteurs de la SNSM ont planté leur grande tente blanche et bleue sur la digue de Wimereux. Les logos de la SNSM et de la MACIF flottent côte à côte au gré du vent. 

Les enfants sont souvent très contents de cette journée et en parlent autour d’eux, ils deviennent les ambassadeurs de l’importance d’apprendre ces gestes de premiers secours.

Nathalie Irisson, responsable prévention de la Macif

Avant d’accueillir ces futurs mini sauveteurs, une annonce retentit sur toute la plage indiquant l’ouverture des ateliers préventifs. A 14h30, les premiers enfants s’approchent du stand et sont vite pris en charge par les sauveteurs. Direction le premier atelier !

Les petits sauveteurs en herbe sont d’abord regroupés devant une grande roue multicolore où sont inscrits des mots-clés du sauvetage. On y retrouve notamment « formation », « équipements » « secourisme » ou encore « sauvetage ». Avant la pratique, l’équipe de la SNSM prend le temps de discuter avec les mini sauveteurs pour leur montrer les positions les plus justes à adopter. « Nous ne sommes pas dans un objectif de perfectionnisme, l’important est qu’ils s’amusent et qu’ils s’imprègnent des premiers gestes » précise Helia, secouriste de la SNSM. 

Des ateliers ludiques et éducatifs

Sous la grande tente, à terre, une dizaine de mannequins n’attendent que d’être sauvés par ces petits bouts. Les sauveteurs leur montrent d’abord comment mettre une victime en position latérale de sécurité. Par groupe de deux, les enfants alternent entre les rôles de victime et de secouriste, sous l’œil avisé de l’un des sauveteurs, et souvent, de leurs parents. « Grâce à ces ateliers, ils paniqueront moins si quelqu’un s’effondre devant eux » explique Gina qui a amené ses deux petits enfants. « Ca peut toujours servir » ajoute-t-elle. 

Nous ne sommes pas dans un objectif de perfectionnisme, l’important est qu’ils s’amusent et qu’ils s’imprègnent des premiers gestes

Hélia, sauveteuse de la SNSM

Les bras bien tendus au-dessus des victimes, de toutes leurs forces, garçons et filles se démènent pour réaliser le geste à la perfection. « C’est trop bien » lance Julien, 7 ans, en voyant l’une des sauveteuses s’approcher avec un défibrillateur factice.  L’idée ici, est de leur expliquer comment fonctionne le cœur et la façon dont il est possible de se faire aider lorsque la force des bras seule, n’est pas suffisante.

Ils placent alors correctement les deux électrodes comme l’indiquent les dessins avant de suivre les consignes de la petite machine colorée qui leur explique quand appuyer sur les boutons pour activer les décharges. Sans trop de difficultés, ces petites mains parviennent parfaitement à réaliser ces gestes peu communs. 

« Des ambassadeurs de l’apprentissage des gestes de premiers secours »

Après un sauvetage d’une vingtaine de minutes, mission accomplie ! Petits et moyens repartent avec un grand sourire et les mains pleines de souvenirs. Les enfants retrouvent alors leurs parents munis d’un beau diplôme de Mini Sauveteur à leur nom ainsi que d’un bracelet à indice solaire. Un petit kit pédagogique rouge leur est également offert, contenant le nécessaire de premiers secours comme : des pansements compressifs d’urgence, des bandes extensibles, une couverture de survie et des compresses. 

« Les enfants sont souvent très contents de cette journée et en parlent autour d’eux, ils deviennent les ambassadeurs de l’importance d’apprendre ces gestes de premiers secours » explique Nathalie Irisson, responsable prévention de la MACIF. 

Ces ateliers forment non seulement les plus jeunes aux gestes de secours, mais les sensibilisent surtout aux dangers qui les entourent !  « Tout le monde peut y être confronté, je milite alors pour que tous soient en mesure de sauver des vies » confit Maxime, sauveteur. 

Ce premier niveau de connaissances permet alors aux enfants se sentir moins impuissants lors d’accidents et surtout, de moins paniquer si la victime est une personne proche ! Une initiative pédagogique nécessaire et admirable, initiée par la MACIF et les sauveteurs de la SNSM !

Publié le 17 juillet 2022
Par Luana Leeman

*Le Média Positif avec la Macif

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.